À l'occasion du week-end prolongé du 15 août, l'Escadron Départemental de Sécurité Routière informe les usagers de la route de plusieurs contrôles pour cette fin de semaine :

► le samedi 13 août :

  • entre 8h et 13h, contrôle de la vitesse sur le secteur Petit-Bourg, Baie-Mahault, Sainte-Rose ;
  • entre 9 h et 13h, contrôle de la vitesse sur le secteur Sainte-Anne, Saint-François, Le Moule ;

► le dimanche 14 août : entre 15h et 19h, contrôle vitesse et alcoolémie sur le secteur de Goyave, Capesterre-Belle-Eau, Gourbeyre et sur le secteur de Sainte-Anne, Saint-François ;

► le lundi 15 août : entre 9h et 13h, contrôle vitesse sur le secteur Le Moule, Sainte-Anne et Saint-François.

D'autres contrôles, et notamment les nuits, pourront être également programmés localement par les unités de gendarmerie avec un seul mot d'ordre : TOLÉRANCE ZÉRO. SÉCURITÉ ROUTIÈRE / TOUS RESPONSABLE !!!

 

 

 

Gendarmerie de Guadeloupe et des Îles du Nord

Au cours du mois de mai 2016, à l'Ajoupa_Bouillon, un individu menace de mort à plusieurs reprises son ex compagne. La gendarmerie est saisie d'une plainte. Lors des convocations de l'individu à se présenter à la gendarmerie, celui-ci outrage copieusement les enquêteurs et les menace de mort. Il est interpellé le 27 mai 2016 et placé en garde à vue. L'individu n'a de cesse d'insulter les forces de l'ordre et de les défier. Il est présenté le 28 mai 2016 devant le procureur de la République et placé en détention jusqu'à sa comparution devant le tribunal.

Gendarmerie de Martinique

Le lundi 23 mai 2016, sur la RN1 entre le Marigot et Sainte Marie, un automobiliste circule à allure excessive en mettant en danger la vie d'autrui (dépassement de ligne continue…) . Excédé, un autre automobiliste le suit de près pour lui faire remarquer son comportement dangereux. L'individu du premier véhicule pile alors sur la RN1, sort de son véhicule et brandit une arme de poing. Il menace la victime de s'en prendre à elle. Une patrouille de gendarmerie est alors informée des faits et décide de prendre en chasse le véhicule. Arrivé sur le GROS MORNE, le véhicule est perdu de vue. Les investigations des enquêteurs de la brigade de La Trinité et de la communauté de brigade du Lorrain permettent d'identifier l'auteur des menaces. Il est interpellé le mercredi 25 mai et placé en garde à vue. Prévenu pour d'autres faits de violence, il est écroué à la maison d'arrêt de DUCOS où il y attend son jugement en septembre pour les faits du 23 mai 2016.

Gendarmerie de Martinique

Dans le cadre du plan mensuel de contrôle des axes routiers de Martinique, l'Escadron Départemental de Sécurité Routière met en place vendredi 08 avril 2016 de 15 heures à 18 heures, une opération coordonnée de contrôle vitesse sur la RN5 entre Ducos et Sainte-Luce.

La vitesse est le deuxième facteur d'accident depuis le début de l'année sur les routes de Martinique.

 

Source : Gendarmerie de Martinique

Une opération de contrôle d'alcoolémie sera réalisée par l'Escadron Départemental de Sécurité Routière de la Gendarmerie sur la RN 2, secteur Nord-Caraïbes, le samedi 12 mars 2016 de 20h à minuit.

La réserve opérationnelle de la gendarmerie de Guadeloupe a besoin de recruter pour venir compléter ses effectifs. Pour simplifier vos démarches une permanence aura lieu le mercredi 17 février 2016 entre 8h et 15h au sein de la caserne Petit-Pérou à Pointe-à-Pitre.

Qu'est ce que la réserve opérationnelle ?

Des hommes et des femmes assurant, en dehors de leur activité professionnelle, le renfort aux unités de la gendarmerie nationale.

Quelles sont les conditions à remplir ?

- être de nationalité française ;

- être âgé de 17 à 30 ans au plus ou, pour les anciens militaires, avoir moins de 50 ans ;

- avoir satisfait aux obligations du service national ou de la JAPD ou de la JDC ;

- avoir une bonne condition physique ;

- être apte moralement et psychologiquement.

Il se passe quoi le 17 février ?

Si vous venez à la caserne de Petit-Pérou, vous serez pris en charge pour :

- établir votre dossier d'inscription ;

- passer un entretien individuel.

Quels papiers dois-je amener ?

Pour que votre dossier soit complet, il vous faut :

- 2 photos d'identité ;

- 1 justificatif de domicile ;

- 2 enveloppes timbrées à votre nom et adresse.

Une photocopie des pièces suivantes :

- carte d'identité ou passeport ;

- permis de conduire ;

- dernier diplôme (ou du diplôme le plus élevé) ;

- attestation de JAPD ou JDC ;

- livret de famille des parents ou disposer des éléments complets sur sa filiation (nom, prénom, date et lieu de naissance des parents).

Quels tests dois-je ensuite passer quand je serai convoqué par le centre de recrutement ?

Vous passerez les tests d'aptitude à la réserve opérationnelle, à savoir :

- un test psychologique ;

- un test de connaissances générales ;

- un test de compréhension de texte.

Et ensuite ?

Si vous avez satisfait aux tests, votre dossier sera envoyé à la Direction Générale de la Gendarmerie nationale pour obtenir un agrément indispensable pour suivre la formation PMG (Préparation Militaire Gendarmerie) d'une durée de 2 semaines qui devrait avoir lieu au cours du premier semestre 2016, pendant une période de vacances scolaires (à pâques ou à l'été), au camp Dugommier à Baie-Mahault. Cette formation est sanctionnée par la remise de l'insigne PMG qui vous permettra ensuite de venir travailler au sein des unités de gendarmerie, suivant vos disponibilités, et ainsi renforcer le dispositif opérationnel (voir à ce sujet l'article du 30 octobre dernier sur la dernière remise de l'insigne PMG).

Pour en savoir plus sur la réserve opérationnelle, téléchargez la plaquette sur le site du recrutement de la gendarmerie : http://www.lagendarmerierecrute.fr/…/plaquettes-…/Reserviste

Alors ce 17 février, vous nous rejoignez ?

Le 18 janvier dernier, le Centre de Conduite des Opérations HARPIE a fait procéder à la destruction de près d'une vingtaine de concasseurs saisis sur des sites d'orpaillages illégaux et stockés jusqu'à présent à Cayenne. Une journée entière aura été nécessaire pour broyer ces outils très résistants composés essentiellement d'acier et d'un poids unitaire de plus de 300 kg.

Cette destruction réalisée dans des conditions conformes au respect de l'environnement est suivie d'une extraction des déchets par voie maritime afin d'éviter toute utilisation, même partielle, des pièces qui pourraient subsister.

Sur information, en fin de matinée, le mardi 19 janvier 2016, la brigade de Trinité renforcée par un Détachement de Surveillance et d'Intervention de l'escadron de gendarmerie mobile 11/7 de VERDUN a procédé aux contrôles de 3 individus dans le bourg de Trinité qui s'adonnaient à un petit trafic de stupéfiants. Sur place, Les gendarmes saisissent 357 grammes d'herbes et des billets (150€ et 45$ caribéens), provenant de transactions effectuées.

2 individus sont placés en garde à vue et reconnaissent le trafic. Les perquisitions menées avec le concours du maître de chien stupéfiant du PSIG du Marin ont été infructueuses. Le 3ème individu a été entendu en qualité de mis en cause pour usage de stupéfiant.

A l'issue de l'enquête, les individus placés en garde à vue ont été laissés libres de se retirer et font l'objet d'une convocation collégiale en justice pour le 14 mars 2016.

Gendarmerie de Martinique

Vous voulez devenir réserviste de la gendarmerie de Martinique, déposer votre candidature auprès du centre de recrutement de la gendarmerie NOUVELLE ADRESSE : caserne de redoute à fort de France (tél : 0596.59.91.91 ) avant le 1er mars 2016. Les réservistes sont convoqués pour renforcer temporairement les unités de gendarmerie proches de leur domicile et participer notamment :

• au service quotidien des unités (patrouille de surveillance, contact avec la population, aide, conseil et secours) ;

• à des services d’ordre (manifestations sportives ou culturelles) ;

• à des dispositifs de recherches ;

• à des missions de sécurité publique ou de lutte contre la délinquance ;

• à des mesures exceptionnelles de sécurité telles que le plan VIGIPIRATE ;

• à la gestion des conséquences des catastrophes naturelles, accidentelles ou provoquées ;

• à l'encadrement des sessions de JDC ou de formation des réservistes. Vous serez employé en fonction de vos disponibilités et des besoins de la gendarmerie.

Conditions :

• Être de nationalité française ;

• Être âgé de 17 ans au moins et 30 ans au plus ;

• Avoir satisfait aux obligations du service national, avoir suivi la JAPD ou la JDC ;

• Avoir une bonne aptitude physique ;

• Être apte psychologiquement et de bonne moralité.

Gendarmerie de Martinique

West Indies New's est un site web d'actus Antillaises & Mondial