Le meurtrier présumé de Yohann Equinoxe a été transféré au centre pénitentiaire de Ducos (Martinique) ce lundi 19 septembre sous la demande du Procureur de la République de Point-à-Pitre par mesure de sécurité pour le détenu. Ayant été placé en détention provisoire samedi dernier, il n'aura passé que deux nuits dans le quartier des mineurs du centre pénitentiaire de Fond Sarail à Baie-Mahault. 

Il est actuellement poursuivi pour homicide volontaire et tentative de vol à main armée.

Ce jeudi 18 août, un détenu transféré de la prison de Basse-Terre au centre pénitentiaire de Fond Sarail à Baie-Mahault s'est fait poignarder par d'autres prisonniers.

La victime aurait reçu une quarantaine de coup de pics artisanaux lors de sa promenade.

Il a été transféré au CHU dans un état grave, son pronostic vital est engagé.

Il y a moins d'un mois, un acte similaire s'était déjà produit, un des prisonniers inculpé pour meurtre et viole avait été tué dans le centre pénitentiaire par ses codétenus.

Ce lundi matin, en signe de mécontentement, une cinquantaine de détenus du centre pénitentiaire de Ducos ont refusé de retourner dans leurs cellules d'après les syndicats des surveillants.

Les détenus se seraient mobilisés pour réclamer de meilleures conditions d'hygiène, des repas de meilleure qualité ainsi que des chaînes de télévision leur permettant de suivre le Championnat d'Europe de Football.

Après discussion entre les prisonniers et la direction, ils ont décidé de regagner leurs cellules mais le syndicat SNP FO a tout de même demandé le transfert des prisonniers à la tête de cette rébellion et susceptibles d'inciter les autres détenus à renouveler ce type d'actions.

Après avoir été condamné à 39 mois de prison pour possession illégale d'armes à feu en septembre 2013, le rappeur Gucci Mane a été libéré.

En effet, c'est ce jeudi 26 mai que sa petite amie, Keisha Kaoir, a publié la nouvelle sur son compte snapchat.

Son avocat a réussi à lui obtenir une réduction de peine, une nouvelle qui a réjouit ses fans. 

Un détenu a mis fin à ses jours au centre pénitentiaire de Baie-Mahault.

L'homme s'est donné la mort par pendaison.

Une enquête a été ouverte afin de confirmer les causes de sa mort.

Un suicide qui interpelle, car le détenu devait être libéré au mois de mai.

Un détenu du centre pénitentiaire de Ducos s'est évadé cette après-midi vers 15 heures (Vendredi 25 mars 2016).

Le détenu s'est enfuit pendant une consultation au CHU de La Meynard, alors qu'il était surveillé par des policiers.

Pour l'heure, l'identité du fugitif n'a pas encore été communiquée.

Il est activement recherché.

Un détenu du centre pénitentiaire de Ducos, âgé d'une trentaine d'années, a été blessé par arme blanche.

L'homme a été touché aux côtes et à l'abdomen.

Il a été transporté au CHU La Meynard.

 

Les faits remontent au 15 juillet dernier.

Un jeune homme âgé d'une vingtaine d'années a été agressé sexuellement par six autres détenus à la prison de Ducos.

Ces agresseurs, lui auraient inséré un manche à balai dans sa partie intime.

Les six accusés âgés de 22 à 28 ans ont été jugés ce lundi.

Pour eux, il s'agirait d'un petit jeu.

Après cette étape douloureuse, le jeune homme tente de se reconstruire, il est actuellement suivi par un psychologue.

Les faits se sont déroulés sur le parking du centre pénitentiaire de Meaux-Chauconin (Seine-et-Marne).

Les deux femmes ont été attaquées alors qu'elles marchaient vers l'entrée de l'établissement pour y prendre leur service

Entre 7h15 et 7h30, un véhicule qui les attendait visiblement est venu percuter par derrière les deux surveillantes : la première a été bousculée et légèrement blessée, mais la seconde a été traînée sur plusieurs mètres et son pronostic vital est engagé

La voiture a réussi à prendre la fuite.

Une enquête a été ouverte pour tentative d’assassinat.

West Indies New's est un site web d'actus Antillaises & Mondial