Le vendredi 17 mars 2017, les réseaux sociaux diffusaient le film d’un individu s’opposant au contrôle de gendarmes (la veille) sur la place des fêtes de la commune de Ducos.

L'auteur des outrages commis contre les gendarmes a été interpellé le samedi 18 mars à son domicile puis placé en garde à vue. Entendu, il reconnaît les faits et les regrette. Il présente ses excuses aux militaires concernés.

A l’issue de la garde à vue, il fait l’objet d’une convocation en justice pour le 30 août 2017. Concernant l'auteur du film et la diffusion, il dit ne pas le connaître.

Le 21/03/2016, les militaires de la compagnie de gendarmerie départementale de La Trinité (brigade territoriale, brigade de recherches, peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie) renforcés par une équipe cynophile, ont procédé à l'interpellation de 4 personnes soupçonnées de trafic de stupéfiants sur la commune.
 
A l'issue de leur garde à vue, les 4 hommes ont été présentés devant le tribunal correctionnel en comparution immédiate. Leurs conseils ayant demandé un délai afin de préparer leur défense, le jugement a été reporté au 25 avril 2016. En attendant, les 4 prévenus ont été placés en détention provisoire à Ducos.
 
Les perquisitions menées, ont permis la saisie de 27kg d'herbe de cannabis, 441gr de résine de cannabis, 356gr de crack, 32 pieds de cannabis, 215€ en numéraire ainsi qu'une voiture et un cyclomoteur.
 
Gendarmerie de Martinique

 

Le 7 mars dernier, à Saint-François (Guadeloupe), une vaste opération de police judiciaire a été menée par une centaine de militaires de la gendarmerie soutenus par l'hélicoptère de la section aérienne.

Cette opération a permis d'interpeller 11 individus recherchés qui ont tous été placés en garde à vue.

A été saisi :

  • 6 kg d'herbe de cannabis
  • 98 pieds de cannabis
  • 4 grammes de cocaïne
  • 880€ en numéraire

66 militaires des 3 compagnies et de l'EDSR ont réalisés une opération de contrôle aux abords de 9 établissements scolaires de l'île.

Le bilan :

  • 9 infractions (dont 7 délits) ;
  • 275 véhicules & 90 personnes contrôlés.

Le but de l'opération était de sécuriser les abords des lycées et collèges, afin de sanctuariser cet espace. Elle a été menée en étroite concertation avec les services du rectorat.

Au cours de l'année 2016, d'autres opérations de ce type seront réalisées.

La réserve opérationnelle de la gendarmerie de Guadeloupe a besoin de recruter pour venir compléter ses effectifs. Pour simplifier vos démarches une permanence aura lieu le mercredi 17 février 2016 entre 8h et 15h au sein de la caserne Petit-Pérou à Pointe-à-Pitre.

Qu'est ce que la réserve opérationnelle ?

Des hommes et des femmes assurant, en dehors de leur activité professionnelle, le renfort aux unités de la gendarmerie nationale.

Quelles sont les conditions à remplir ?

- être de nationalité française ;

- être âgé de 17 à 30 ans au plus ou, pour les anciens militaires, avoir moins de 50 ans ;

- avoir satisfait aux obligations du service national ou de la JAPD ou de la JDC ;

- avoir une bonne condition physique ;

- être apte moralement et psychologiquement.

Il se passe quoi le 17 février ?

Si vous venez à la caserne de Petit-Pérou, vous serez pris en charge pour :

- établir votre dossier d'inscription ;

- passer un entretien individuel.

Quels papiers dois-je amener ?

Pour que votre dossier soit complet, il vous faut :

- 2 photos d'identité ;

- 1 justificatif de domicile ;

- 2 enveloppes timbrées à votre nom et adresse.

Une photocopie des pièces suivantes :

- carte d'identité ou passeport ;

- permis de conduire ;

- dernier diplôme (ou du diplôme le plus élevé) ;

- attestation de JAPD ou JDC ;

- livret de famille des parents ou disposer des éléments complets sur sa filiation (nom, prénom, date et lieu de naissance des parents).

Quels tests dois-je ensuite passer quand je serai convoqué par le centre de recrutement ?

Vous passerez les tests d'aptitude à la réserve opérationnelle, à savoir :

- un test psychologique ;

- un test de connaissances générales ;

- un test de compréhension de texte.

Et ensuite ?

Si vous avez satisfait aux tests, votre dossier sera envoyé à la Direction Générale de la Gendarmerie nationale pour obtenir un agrément indispensable pour suivre la formation PMG (Préparation Militaire Gendarmerie) d'une durée de 2 semaines qui devrait avoir lieu au cours du premier semestre 2016, pendant une période de vacances scolaires (à pâques ou à l'été), au camp Dugommier à Baie-Mahault. Cette formation est sanctionnée par la remise de l'insigne PMG qui vous permettra ensuite de venir travailler au sein des unités de gendarmerie, suivant vos disponibilités, et ainsi renforcer le dispositif opérationnel (voir à ce sujet l'article du 30 octobre dernier sur la dernière remise de l'insigne PMG).

Pour en savoir plus sur la réserve opérationnelle, téléchargez la plaquette sur le site du recrutement de la gendarmerie : http://www.lagendarmerierecrute.fr/…/plaquettes-…/Reserviste

Alors ce 17 février, vous nous rejoignez ?

Vous voulez devenir réserviste de la gendarmerie de Martinique, déposer votre candidature auprès du centre de recrutement de la gendarmerie NOUVELLE ADRESSE : caserne de redoute à fort de France (tél : 0596.59.91.91 ) avant le 1er mars 2016. Les réservistes sont convoqués pour renforcer temporairement les unités de gendarmerie proches de leur domicile et participer notamment :

• au service quotidien des unités (patrouille de surveillance, contact avec la population, aide, conseil et secours) ;

• à des services d’ordre (manifestations sportives ou culturelles) ;

• à des dispositifs de recherches ;

• à des missions de sécurité publique ou de lutte contre la délinquance ;

• à des mesures exceptionnelles de sécurité telles que le plan VIGIPIRATE ;

• à la gestion des conséquences des catastrophes naturelles, accidentelles ou provoquées ;

• à l'encadrement des sessions de JDC ou de formation des réservistes. Vous serez employé en fonction de vos disponibilités et des besoins de la gendarmerie.

Conditions :

• Être de nationalité française ;

• Être âgé de 17 ans au moins et 30 ans au plus ;

• Avoir satisfait aux obligations du service national, avoir suivi la JAPD ou la JDC ;

• Avoir une bonne aptitude physique ;

• Être apte psychologiquement et de bonne moralité.

Gendarmerie de Martinique

À Sainte-Rose, en Guadeloupe, une mère de famille a livré son fils à la Gendarmerie alors qu'il se préparait sans doute au pire. En effet, elle s'est aperçue que ce dernier était en train de modifier un fusil de chasse en cachette, afin de le rendre plus discret.

Ni une, ni deux, cette courageuse mère tente de le raisonner et lui propose une ballade en véhicule, afin de le calmer. En réalité, cette dernière l'amène en direction de la brigade la plus proche. Le fils se rend compte de la supercherie, mais il est trop tard. Il descend du véhicule, récupère son arme et s'enfuit.

Quelques minutes plus tard, l'individu est interpellé. 

West Indies New's est un site web d'actus Antillaises & Mondial