L’accès au très haut débit mobile (4G) pour l’ensemble de nos concitoyens, dans l’hexagone comme en Outremer est une priorité du Gouvernement. Outre-mer, les fréquences nécessaires au déploiement de ces nouveaux réseaux 4G n’avaient pas encore été attribuées.

Le Gouvernement a donc initié, le 2 février 2016, avec l ’Autorité de Régulation des Communications Electronique et des Postes (ARCEP), la procédure d’appels à candidatures préalable à l’attribution de ces fréquences en Guadeloupe, Guyane, Martinique, Réunion, Mayotte, Saint Martin et Saint Barthélemy. L’ARCEP publie aujourd’hui les résultats de cette procédure.

Ericka BAREIGTS, ministre des Outre-mer et Axelle LEMAIRE, secrétaire d’Etat chargée du Numérique et de l’Innovation, se réjouissent du travail réalisé et des résultats obtenus qui respectent les priorités politiques établies par le Gouvernement.

En effet, cette procédure va donner la possibilité aux opérateurs de lancer commercialement le très haut débit mobile à partir du 1er décembre 2016 sur l’ensemble des territoires concernés, donnant ainsi aux particuliers comme aux entreprises outre-mer un accès aux nouveaux services et au confort d’utilisation permis par le très haut débit mobile (4G).

Par ailleurs, l’attribution de ces nouvelles fréquences va donner lieu à l’entrée de nouveaux opérateurs mobiles outre-mer: Free Mobile en Martinique, en Guadeloupe, en Guyane et à Saint Barthélemy et Saint Martin ou ZEOP Mobile à La Réunion. Ces nouveaux acteurs stimuleront la concurrence, au bénéfice des consommateurs ultra-marins et du développement de services innovants.

 ERICKA BAREIGTS - AXELLE LEMAIRE

Suite à la publication de l’Arcep, Orange se félicite du classement et de l’attribution des meilleurs lots de fréquences 4G aux Antilles-Guyane. Selon l’Arcep et pour l’ensemble des territoires : « Orange Caraïbe se démarque des autres candidats au regard de la crédibilité et de la cohérence de son plan de déploiement et du dimensionnement de son réseau au vu des investissements et des objectifs en matière de couverture et de qualité de service qu’il a annoncés ».

Pour Vincent Poujol, Directeur Orange aux Antilles-Guyane : « Il s’agit d’une excellente nouvelle pour nos clients qui pourront bénéficier dès le mois de décembre des avantages de la 4G et des services du Très Haut Débit Mobile pour une expérience incomparable. »

Ces portefeuilles de fréquences vont permettre de lancer le Très Haut Débit Mobile 4G/4G+ très attendu sur l’ensemble des territoires et offrir ainsi à tous ses clients la meilleure couverture possible et le meilleur de l’Internet mobile avec des offres adaptées à la croissance des usages. Aux Antilles-Guyane, la couverture 4G avec des débits jusqu’à 150Mbps sera comparable à la couverture 4G actuelle de métropole ; les zones denses bénéficieront par ailleurs, dès le mois de décembre, d’un réseau 4G+ avec des débits jusqu’à 300Mbps. Ces nouveaux débits vont changer fondamentalement l’expérience de l’internet en mobilité pour les clients aux Antilles-Guyane.

Orange bénéficie d’atouts déterminants pour le lancement de la 4G/4G+ : Orange s’appuie sur le réseau mobile le plus dense des Antilles-Guyane et a fait le choix d’un réseau en fibre optique très performant pour raccorder ses sites radio 4G/4G+ et délivrer une expérience Très Haut Débit de bout en bout ; Orange capitalise de plus sur la plus vaste expérimentation de la technologie 4G/4G+ réalisée en outre-mer. Enfin, à cette expérience acquise s’ajoute le savoir-faire d'Orange dans le déploiement des réseaux mobiles et plus particulièrement son expertise du Très Haut Débit et de la 4G. Le groupe Orange propose déjà la 4G dans 14 Pays et compte plus de 22 millions de clients 4G.

Ce résultat est également une reconnaissance de l’expertise des 1500 salariés d’Orange aux Antilles-Guyane qui œuvrent chaque jour pour offrir le meilleur service possible. Avec ces nouvelles attributions, Orange continue ainsi d’œuvrer pour l’aménagement numérique et consolide sa position d’acteur économique et d’employeur majeur des territoires de la Guadeloupe, de la Martinique, des Collectivités de St Martin et de St Barthélemy, et de la Guyane.

Orange Caraïbe

Le Groupe Iliad se réjouit de la décision de l’Arcep rendue ce jour qui retient la candidature du Groupe dans le cadre de l’appel d’offres pour l’attribution de fréquences 3G/4G en OutreMer. La candidature du Groupe a été retenue sur l’ensemble des territoires concernés (Guadeloupe, Guyane, La Réunion, Martinique, Mayotte, Saint-Barthélemy et Saint-Martin).

Free se voit attribuer l’un des trois lots comprenant des fréquences basses destinées à la 4G (fréquences 800 MHz) sur tous les territoires à l’exception de la Guyane.

A la Réunion et à Mayotte, le Groupe Iliad était candidat via la société Telco OI dont il est coactionnaire avec le Groupe Axian (anciennement Hiridjee). Telco OI opère d’ores et déjà un réseau mobile 2G/3G.

Le Groupe Iliad va assurer la continuité territoriale en proposant sur ces territoires des offres simples, généreuses, innovantes et à des prix attractifs, au bénéfice des consommateurs, comme le fait Free Mobile en métropole.

Le Groupe mettra ainsi un terme aux discriminations tarifaires qui existent aujourd’hui entre les Outre-Mer et la métropole et que rien ne justifie. Le Groupe envisage d'investir environ 100 millions d'euros dans ce projet. A la Réunion et à Mayotte, il lancera la 4G dans les prochains mois. Sur les autres territoires, le déploiement du réseau sera lancé sans délai.

Groupe Iliad

Pour le développement de la 4G en Outre-Mer, le Gouvernement a lancé sur proposition de l'ARCEP des appels à candidatures pour l'attribution de nouvelles fréquences. A l'issue de cet examen, l'ARCEP a sélectionné 4 lauréats dans chacune des 5 zones géographiques concernées :

  Guadeloupe - Martinique St-Barth - St-Martin Guyane Réunion Mayotte
Lauréat n°1 Orange Caraïbe Orange Caraïbe Orange Caraïbe Orange  Telco OI
Lauréat n°2 Free Mobile Free Mobile Outremer Telecom SRR SRR
Lauréat n°3 Outremer Telecom Digicel AFG Digicel AFG Telco OI Orange
Lauréat n°4 Digicel AFG Dauphin Telecom Free Mobile Zeop Mobile  BJT Partners

À noter que l'ARCEP attribuera d'ici quelques semaines les fréquences aux opérateurs en vue de permettre une ouverture commerciale de la 4G au 1er décembre 2016.

Devant les parlementaires de la commission des affaires économiques, Maxime Lombardini, Directeur Général du Groupe Illiad a annoncé que Free Mobile pourrait proposer les tarifs Métropole que l'on soit aux Antilles ou à La Réunion. Pour information, Free Mobile propose en Hexagone deux type de forfaits, un à 2€/mois et un autre à 19.90€/mois.

Mais ne nous emballons pas trop vite, car c'est en automne que l'on connaîtra officiellement le ou les noms du 4ème opérateur mobile par territoire (Guadeloupe/Martinique, St-Barth/St-Martin, Guyane, Réunion & Mayotte).

Petit rappel : 109 médias étrangers ainsi que le Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ) ont eu accès à des millions de fichiers provenant d'archives du cabinet panaméen Mossack Fonseca, spécialiste de la domiciliation de sociétés offshore.

Ces données constituent LA PLUS GROSSE FUITE de l'histoire !

Après plusieurs semaines d'attente, voici la fameuse liste :

En Martinique :

  • Yann GRAINVILLE (x2)
  • JEAN-DANIEL GRUETTE (x2)
  • Patrick Laurent Saint-Prix (x2)
  • OLIVIER DUVAL

À Saint-Martin (Partie française) :

  • Francesco CORALLO

En janvier dernier, le Gouvernement et l'ARCEP ont lancé de multiples appels à candidatures pour l'attribution de nouvelles fréquences 3G et 4G en Outre-Mer.

Voyons maintenant la liste des opérateurs ayant déposé leur candidature, aujourd'hui, pour les zones Antilles-Guyane :

 

Guadeloupe/Martinique St-Barth/St-Martin Guyane
Dauphin Telecom Dauphin Telecom Dauphin Telecom
Digicel Digicel Digicel
Free Mobile Free Mobile Free Mobile
Nomotech  Orange Caraïbe  Guyacom
Orange Caraïbe  UTS Caraïbe  Orange Caraïbe 
Outremer Telecom   Outremer Telecom 

 

À noter que l'ARCEP va étudier les dossiers de candidature en vue de sélectionner les lauréats de chacune des procédures d'attribution. Pour rappel, la procédure prévoit la possibilité de retenir jusqu'à 4 candidats dans chaque zone !

Les fréquences devraient être attribuées aux lauréats d'ici l'automne 2016.

De plus, les premières offres 4G seront lancées sur le marché en décembre 2016 ! 

Dans le but d'apporter des services d'accès à internet à très haut débit en mobilité, via le déploiement de réseaux 4G en outre-mer, l'ARCEP a proposé au Gouvernement le lancement d'appels à candidatures en Guadeloupe, en Guyane, à La Réunion, en Martinique, à Mayotte, à Saint-Martin et à Saint-Barthélemy. Ces appels à candidatures ont été lancés vendredi 29 janvier 2016 par le Gouvernement.

Ils ont pour objet d'attribuer les fréquences des bandes 800 MHz et 2,6 GHz, encore non attribuées outre-mer, ainsi que les fréquences encore disponibles dans les bandes 900 MHz, 1800 MHz et 2,1 GHz. Ils donneront ainsi les moyens aux opérateurs de déployer la 4G et de continuer à développer leurs réseaux 3G.

La date limite de dépôt des dossiers de candidatures auprès de l'Arcep est fixée au 10 mai 2016 à 12 heures.

La procédure d'attribution répond à plusieurs objectifs

L'ARCEP a étudié avec attention la situation de chaque territoire afin de choisir la procédure d'attribution la plus adaptée.

Afin de rendre toujours plus accessibles les offres de services mobiles Outre-Mer, où les services de connectivité numérique sont déjà plus coûteux qu'en métropole, l'ARCEP et le Gouvernement ont fait le choix de ne pas attribuer les fréquences par enchère. Les candidats seront donc notés, zone par zone, en fonction de 5 critères de sélection non financiers :

  • la cohérence et la crédibilité du projet,
  • la cohérence et la crédibilité du plan d'affaires,
  • l'aménagement numérique du territoire,
  • la stimulation du marché,
  • l'emploi et l'investissement.

Sur cette base, l'ARCEP pourra sélectionner au plus 4 opérateurs par zone. Pour rappel, il existe aujourd'hui, selon les zones, 3 ou 4 opérateurs mobiles actifs.

Les autorisations contiendront des obligations de déploiement importantes. En particulier, concernant la Guyane, des obligations spécifiques ont été introduites pour améliorer la couverture des deux routes nationales RN1 et RN2.

La 4G pourra être lancée sur tous les territoires dès 2016

L'ARCEP prévoit que les procédures aboutissent dans le courant de l'année 2016. Elle délivrera alors les autorisations aux opérateurs concernés, qui pourront lancer la 4G dès 2016.

Concernant spécifiquement La Réunion et Mayotte, l'Arcep a décidé d'encadrer la date d'ouverture commerciale de services de très haut débit mobile (4G) et de la fixer au 1er décembre 2016. En effet, dans ces zones, la concurrence y est particulièrement fragile depuis que SRR et Outremer Telecom ont fusionné fin 2014. Un nouvel opérateur est apparu suite à l'injonction de l'Autorité de la concurrence au groupe SFR-Numericable de vendre l'activité mobile d'Outremer Telecom.

Afin de maintenir durablement un jeu concurrentiel à trois opérateurs mobiles, nécessaire pour la compétitivité de ces territoires, gage d'un investissement accru et d'une offre plus diversifiée, l'Arcep et le Gouvernement ont estimé que le lancement de la 4G devrait être différé de quelques mois au 1er décembre 2016.

ARCEP

West Indies New's est un site web d'actus Antillaises & Mondial